À propos

Il est maintenant reconnu que la sédentarité en milieu de travail occasionne plusieurs effets négatifs sur la santé, dont les maladies cardiométaboliques et certains problèmes musculosquelettiques. Au cours des dernières décennies, la sédentarité est devenue la norme en milieu de travail, 50% des travailleurs occupent des postes de travail sédentaires principalement associées à des tâches à l’ordinateur. Cette situation est préoccupante pour tous : employés, employeurs, les professionnels de la santé, voire même la société. Par conséquent, les approches réduisant la sédentarité des travailleurs pour les aider à améliorer leur santé sans nuire à leur productivité (et idéalement l’améliorer) sont d’un grand intérêt.

L’introduction récente de bureaux actifs (BA, par exemple en position debout, avec un tapis roulant ou un pédalier, et la chaise munie d’un ballon suisse) est devenue une option attrayante en raison de ses bienfaits pour la santé, telle que l’augmentation de la dépense énergétique.

Cependant, l’évaluation des retombées en matière de santé et de productivité au travail restent limitées pour soutenir l’introduction massive de BA. En fait, des problèmes reliés à la santé et la baisse de productivité ont même été trouvés chez certains utilisateurs de BA. Il est donc essentiel de mener des recherches combinant deux cadres de référence pour une approche intégrée : le FITT (fréquence, intensité, type et temps de l’exercice) relié à l’activité physique et le TTF (Task-Technology Fit) relié aux technologies de l’information. Dans ce contexte, il est essentiel de tenir compte du profil d’utilisateur. En fait, les personnes pouvant le plus bénéficier d’une utilisation optimale d’un BA (par exemple les travailleurs obèses) pourraient également être les plus susceptibles aux effets secondaires, tels que les troubles musculo-squelettiques, ceci reste sous-évalué. Bien que l’intérêt envers les utilisateurs obèses de BA paraît évidente, les femmes, les travailleurs âgés et la présence de maladies chroniques méritent d’être pris en ligne de compte vu les besoins particuliers associés à ces variables mais aussi de leur prévalence sur la santé et l’absentéisme. La morphologie, la condition physique et le mode de vie des utilisateurs sont aussi à considérer avant d’introduire massivement les BA en milieu de travail.

Le principal objectif du Réseau FIT24 est d’assurer une utilisation sécuritaire, progressive et optimale des BA en milieu de travail tant pour la santé que pour la productivité de tous. Notre travail est basé sur les structures FITT et TTF qui sont bien connues dans les domaines des sciences de l’exercice et de la productivité. Avoir des laboratoires de BA mis en place pour la recherche universitaire et dans les milieux de travail nous permettra d’évaluer les résultats, le processus d’intégration et de conformité au milieu de travail.

La phase 1 du projet vise à consolider le Réseau FIT24, une équipe multidisciplinaire de chercheurs, de collaborateurs ainsi que 9 partenaires intéressés par le potentiel d’utilisation des BA pour la santé et la productivité des travailleurs. Les objectifs de la phase 1 sont alignés pour appuyer la soumission d’une seconde proposition de recherche en phase 2 :

  • Rassembler des connaissances, des idées, des intérêts et des préoccupations à l’égard de l’utilisation de BA,
  • Produire une revue de littérature sur les BA en utilisant les structures FITT et TTF,
  • Réaliser des études pilotes sur les BA en utilisant une approche intégrée d’interprétation des résultats,
  • Identifier les dispositifs de mesure appropriés pour les milieux de laboratoire et de travail.

Ce projet vise à mettre en place et consolider un partenariat de recherche à long terme avec plusieurs facettes, dont la collaboration entre des chercheurs universitaires de sciences humaines et de la santé et des partenaires stratégiques (des fabricants de BA, des travailleurs, des employeurs, des fournisseurs de services en saines habitudes de vie, des organisations de consommateurs et des intervenants / décideurs au Canada et en Europe). Au cours du projet, ils acceptent de fournir de l’équipement et de participer aux activités prévues, y compris la diffusion et le partage de l’expertise dans le cadre des projets pilotes. Ils ont manifesté un grand intérêt envers cette nouvelle modalité d’exercice / de mode de vie pour la santé, la productivité et la rétention de leurs employés.

Le programme de recherche proposé semble très prometteur et est avantageusement positionnée pour étudier et influencer l’utilisation émergente de BA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s